Nouvelle, Rétrospective

5 novembre 2022

Retour sur la 20e édition des Correspondances d’Eastman – 2022

Quel plaisir d’avoir partagé cette 20e édition avec vous!

Une année pleine de changement, une édition encore une fois renouvelée et une programmation vraiment bien fournie, voilà ce qu’a été l’édition 2022 des Correspondances. Un festival qui fut presque exclusivement présenté dans le lieu enchanteur du théâtre La Marjolaine à Eastman. Un événement qui portait sur la mémoire. Que ce soit la mémoire individuelle, collective, la mémoire écologique des forêts anciennes, la mémoire collective, la mémoire des voix de femmes ou encore celle des différentes cultures qui se rallient en une voix unique.

Pour ces Correspondances d’Eastman 2022, nous avons eu le plaisir de vivre des moments de confidence et de réflexions. Une programmation riche et variée avec 4 cafés littéraires, 3 grandes entrevues, 3 spectacles de fin de soirée, 1 brunch littéraire, 3 activités jeunesse, 1 atelier d’écriture, des jardins d’écriture et un concours d’écriture.

CAFÉS LITTÉRAIRES

Nous avons tout d’abord souligné l’influence du territoire estrien dans la création littéraire avec le café sur la Mémoire d’ici où ce fut agréable d’échanger avec Mélanie Noël, Jean-François Létourneau, Sophie Jeukens et Nicholas Giguère ainsi que Félix Morin à l’animation. Ensuite nous vous avons proposé d’explorer les œuvres des grandes voix littéraires qui nous ont inspiré et précédé lors du très couru café littéraire Mémoire des grandes voix avec comme invité.e.s Perrine Leblanc, Jean-Philippe Pleau et Mustapha Fahmi le tout animé par Elsa Pépin. Ce fut fort intéressant de discuter également des mémoires issues de divers horizons qui se croisent et se transforment lors du café littéraire Partage de mémoire avec Rodney Saint-Éloi, Louis-Karl Picard-Sioui, Catherine Voyer-Léger et Yara El-Ghadban, un café animé par Vanessa Bell. Vous avez été nombreux.euses à vous déplacer pour assister à un riche et authentique échange lors du lumineux café littéraire Femmes et forêts où on évoquait la puissance féminine créatrice au sein de la forêt profonde avec entre autres, Hélène Dorion, Elsa Pépin, Gabrielle Filteau-Chiba et Julie Dugal un échange animé par Nathalie Plaat.

Deux personnes de dos assises avec foule en arrière-plan lors d'une conférence

GRANDES ENTREVUES

Vous avez été nombreux.ses à apprécier nos Grandes Entrevues où nous nous sommes permis d’approfondir certains thèmes dont, comment combiner différentes cultures afin d’y trouver une voix unique pour Refonder les mémoires avec Rodney Saint-Éloi. L’événement phare des grandes entrevues, une rencontre populaire pour réfléchir et s’interroger sur la mémoire collective québécoise avec le pertinent sociologue Gérard Bouchard et l’animatrice Marie-France Bazzo. Finalement, nous avons porté notre réflexion sur la Mémoire des grandes voix féministes avec la professeure, autrice et essayiste Martine Delvaux ainsi qu’avec l’autrice Vanessa Bell. Des Grandes Entrevues qui nous ont permis de révéler de pertinentes et de grandes réflexions et aussi d’approfondir de belles discussions.

SPECTACLES DE SOIRÉE

Pour clore la journée, nous vous avons présenté les très appréciés spectacles de fin de soirée.

Quels moments de création époustouflants nous avons eu droit avec le nouveau spectacle « Carte-mère » de Catherine Major. Un spectacle où l’autrice-compositrice et interprète aborde le thème des machines dans une expérience immersive unique, une prestation qui traite de la mémoire du fœtus et de la maternité.

Pour terminer la soirée du samedi, nous vous avons proposé une expérience magique et poétique unique avec sur scène 15 musiciens du prestigieux orchestre à cordes I Musici de Montréal, qui a mis en musique les forêts de la poète et autrice de renommée internationale Hélène Dorion. Un spectacle créé exclusivement pour les Correspondances sur la mémoire écologique où les mots d’Hélène Dorion rencontrent l’univers des forêts anciennes.

Puis dimanche, le festival se terminait par la superbe création théâtrale Lettres biologiques, amours interdites. Une très belle pièce où nous proposions de vous raconter l’histoire de la correspondance secrète, les lettres qui ont été échangées entre le frère Marie-Victorin et sa collègue au Jardin botanique, Marcelle Gauvreau. Un spectacle sur la mémoire biologique et cellulaire interprété par le journaliste scientifique et comédien Yanick Villedieu et la comédienne Marika Lhoumeau.

BRUNCH LITTÉRAIRE

Dimanche, nous vous invitions à un échange, un brunch littéraire avec la poète Denise Desautels qui a fait son entrée dans la prestigieuse collection Poésie (Gallimard), un moment de grande confidence animé par l’autrice Vanessa Bell.

ACTIVITÉS JEUNESSE

C’est dans le coloré et dynamique chapiteau jeunesse Desjardins que nous avons accueilli 3 superbes et entraînantes activités jeunesse.

C’est un public de petits et de grands qui ont assisté aux activités jeunesse. Ils sont sortis ravis, conquis et heureux par ce moment de lecture dynamique proposé par les auteurs jeunesse. Ils y ont fait de belles découvertes que ce soit avec l’histoire touchante de Maude Nepvieu-Villeneuve, ou avec la dynamique histoire du fabuleux bûcheron d’Annie Bacon où le public participe et joue littéralement l’histoire en temps réel ou encore l’histoire vraiment rigolote de l’autrice jeunesse Carole Tremblay, tous se sont grandement amusés!

Enfants qui assistent à un atelier jeunesse sous un chapiteau à l'extérieur

Le chapiteau jeunesse qui était parfaitement bien intégré dans l’espace extérieur du festival sur le magnifique terrain du théâtre La Marjolaine a été vraiment bien investi par les festivaliers. C’était un endroit tout désigné où les spectateur.trice.s pouvaient lire, prendre une pause en attente de leur prochaine activité. C’était aussi un espace sécurisant où les enfants pouvaient feuilleter des livres, jouer, s’asseoir sur les gros poufs, s’amuser entre eux et dessiner avec ou sans leurs parents. Ils ont pu faire la rencontre de nouveaux amis, d’univers littéraires et de nouveaux personnages captivants.

LA LIBRAIRIE APPALACHES

Femme qui regarde une table remplie de livres avec violoniste en arrière-plan

Pendant tout le festival, nous avons même eu la chance d’avoir une grande et superbe librairie sur les lieux du festival, la librairie Appalaches qui avait temporairement pignon sur rue au théâtre et qui a complètement et superbement transformé la salle du Piano Rouge. C’était possible d’y retrouver tous les ouvrages des auteur.trice.s de la programmation, mais aussi de s’y arrêter un temps pour bouquiner dans une mise en scène superbe.

CONCOURS INTERLETTRE

Nous vous remercions encore une fois pour cette très belle participation au concours de l’Interlettre. On vous demandait alors d’écrire sur le thème La mémoire villageoise qui souligne l’enracinement humain dans le milieu d’un village habité et aimé. Nouveauté : le concours de l’Interlettre était exceptionnellement ouvert cette année à tous les genres littéraires (poésie, nouvelle, essai, dialogue, épistolaire) et aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels de partout au monde puisque le concours se faisait de façon numérique. Des participant.e.s de partout au Québec ont fait parvenir leurs lettres, mais également des gens du Manitoba et même des participants de la France. Le nouveau prix Jacques-Allard a récompensé trois textes choisis par un jury :

Vous trouverez les textes des lauréats ici.

EXPOSITION ART LITTÉRAIRE

Tout au long du festival, les festivalier.ère.s. vous avez eu la chance de vous transporter dans l’univers poétique et artistique où vous avez eu la chance de déambuler dans une exposition collective intitulée Les forêts, avec les œuvres des artistes Joanne Dorion et Mélanie Lefebvre, accompagnée des textes d’Hélène Dorion tirés du recueil Mes forêts, un dialogue entre les arts visuels et la poésie.

Personnes qui regardent des toiles exposées à l'extérieur

ATELIER D’ÉCRITURE

Sous la Verrière sur le merveilleux et bucolique site du Spa Eastman, l’autrice Louise Warren a pu proposer à un petit groupe de spectateur.trice.s d’assister à un atelier de création littéraire. Une expérience d’écriture intime sous forme d’improvisation où une quinzaine de participant.e.s ont pu vivre une expérience immersive dans la composition et la création littéraire.

JARDINS D’ÉCRITURE

Les jardins d’écriture étaient de retour cette année. Ceux-ci ont été aménagés au centre du village d’Eastman afin d’accueillir les épistoliers qui désirent rédiger des lettres dans un environnement enchanteur. C’était l’endroit tout désigné pour s’y installer et composer une lettre aux futurs Eastmanois.e.s pour leur parler du présent et du passé du village.

Un tout nouveau concept cette année, on propose d’enfouir les lettres écrites dans les jardins d’écriture pour les déterrer dans un autre 20 ans. Nous allons les ensevelir lors d’une cérémonie publique au cours de l’année 2023 qui aura lieu au Parc du Temps qui passe à Eastman.

NOUVEAUTÉ : ATELIER CLÉ EN MAIN AVEC L’ÉCOLE VAL-DE-GRÂCE À EASTMAN

Nous avons eu la chance de pouvoir offrir une petite virée littéraire aux élèves de l’école du village d’Eastman afin de faire profiter les élèves de la communauté d’Eastman de la richesse et du dynamisme littéraires que sont les Correspondances. Ce sont ainsi cinq auteurs et autrices (Maude Nepveu-Villeneuve, Nicholas Aumais, Karine Gottot, Aimée Verret et Webster) qui sont allé.e.s. à la rencontre des élèves afin de les initier aux mots et à l’univers des auteur.trice.s jeunesse.

BÉNÉVOLES, SUBVENTIONNAIRES ET COMMANDITAIRES

Merci à tous nos précieux bénévoles, encore une fois, votre implication et votre passion rendent possible ce rendez-vous littéraire. Nous remercions infiniment, nos commanditaires sans lesquels il serait impossible de tenir cet événement. Québecor, Hydro-Québec, La caisse Desjardins de la MRC-Memphrémagog, qui nous offrait généreusement son aide pour présenter le chapiteau jeunesse, la ville d’Eastman, Télé-Québec, La Fabrique culturelle qui présentait la journée de la littérature des femmes le dimanche. Merci au ministère du Tourisme, au Conseil des arts et des lettres du Québec et au Conseil des arts du Canada pour votre aide ont permis de réaliser cet événement littéraire unique.

Au plaisir de vous retrouver l’an prochain pour la 21e édition.