Concours de l’Interlettre 2018

Chaque année, dans le cadre des Correspondances d’Eastman, se tient un concours d’écriture ouvert à tous et à toutes. Il s’agit d’écrire une lettre, d’un maximum de 500 mots, selon un thème défini et divulgué lors du lancement de la programmation, généralement en mai. Les participants ont 2 mois pour faire parvenir leur texte. Les modalités de participation sont affichées sur le site internet.

Un comité de présélection choisit 12 finalistes. Un jury détermine ensuite 5 gagnants. Kim Thuy, Marc Levi, Simon Boulerice, un panel d’éditeurs et Yves Beauchemin ont présidé ce jury au cours des dernières années. Les gagnants reçoivent des livres dédicacés des membres du jury, de petits cadeaux, leurs lettres sont lues devant public lors de la cérémonie de clôture des Correspondances et elles sont affichées ci-dessous.

Le thème retenu pour le concours de 2018 était Dans les coulisses d’un roman québécois. Bonne lecture

 

Voir les gagnants !


 

« Ouvrir un livre demeure l’un des gestes les
plus jouissifs, les plus irremplaçables de la vie »

Michel Tremblay



Chers épistolières et épistoliers,

Encore une fois, le temps est venu de vous proposer un nouveau défi d’écriture. Nous espérons qu’il saura stimuler votre intérêt et votre imagination afin que vous participiez en grand nombre. Inspirés par le thème des Correspondances, nous vous proposons Dans les coulisses d’un roman québécois.



1- Le thème

Plusieurs éléments gravitent autour d’un roman. Il y a d’abord un auteur, qu’on aimerait féliciter ou à qui on voudrait adresser un commentaire ou une question. Il y a une histoire, vraie ou imaginée, qui peut évoquer quelque chose de particulier pour vous, rappeler un fait vécu, une anecdote. Il y a des personnages qui peuvent être réels ou inventés. On peut les aimer ou les détester, se comparer à eux, s’y attacher, souffrir avec eux, et avoir des choses à leur dire. Peut-être même que ces personnages auraient des récriminations ou des commentaires à formuler à leur auteur.

Il y a ceux qui ont lu le roman et d’autres qu’on voudrait inciter à le lire, ou simplement partager l’histoire avec eux.

Il y a tous ces mystères, toutes ces histoires qui gravitent autour d’un roman, mais restent cachés en coulisse.

Et il y a une foule de romans, tellement que nous croyons qu’on peut se limiter aux romans québécois. Il y en a de tous les genres, de tous les styles, de toutes les époques.

N.B.- Votre lettre doit être complète en soi et ne pas supposer que ceux qui vont l’évaluer ont lu le roman en question.



2- Le jury

Cette année le jury sera présidé par madame Lise Bissonnette. Elle a été journaliste, rédactrice en chef et directrice du journal Le Devoir pendant de nombreuses années. Elle fut présidente-directrice générale de la Grande Bibliothèque du Québec. Elle détient 7 doctorats honorifiques de différentes universités, elle est membre de différents ordres, dont celui de la Pléiade, chevalier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre national du Québec. Elle a publié de nombreux livres dont des chroniques culturelles et politiques, des ouvrages de fiction et des romans. Elle entretient plusieurs chroniques notamment à Radio-Canada.

Elle sera assistée dans sa tâche par Chrystine Brouillet qui est une des auteurs les plus lues au Québec. Elle a publié plus de 50 romans dont les séries policières avec l’inspectrice Louise et surtout Maud Graham. Elle a aussi publié la trilogie Marie Laflamme et de très nombreux romans jeunesse. Elle a collaboré à l’adaptation au cinéma de 2 de ses romans et a publié des ouvrages sur la gastronomie et la ville de Paris où elle a vécu de nombreuses années. Elle a remporté une longue liste de prix littéraires.

M. Maxime-Olivier Moutier complète le trio. Après des études en psychologie et en littérature, il mène de front des carrières comme psychanalyste, écrivain et animateur à la télévision de Radio-Canada. Il compte à son actif une dizaine de romans dont le dernier L’inextinguible, publié en février 2018.

Le jury a la responsabilité de choisir cinq lettres gagnantes.



3- La lettre

La grande liberté que permet le thème choisi s’accompagne d’une limite importante : il s’agit obligatoirement d’une lettre. Nous rappelons que le concours s’inscrit dans le cadre des Correspondances d’Eastman et s’intitule l’Interlettre. De ce fait, vous devrez identifier un expéditeur et un destinataire à votre lettre. Le texte devra permettre de comprendre la relation entre les deux personnages.

Les lettres gagnantes devant être lues en public devront contenir des propos dont nous sommes tous fiers et un langage soigné. Nous apprécions l’émotion, l’humour, la sensibilité et l’originalité.

Les participants auraient intérêt à prendre connaissance des modalités de participation et des critères d’évaluation qui se retrouvent en annexe. Nous insistons sur le fait que votre lettre doit comporter un maximum de 500 mots.



4- Grand prix Télé-Québec

Grâce à une nouvelle collaboration avec la Fabrique culturelle de Télé-Québec nous sommes heureux d’annoncer que les lettres gagnantes seront affichées sur leur site Internet donnant de ce fait une plus grande visibilité à notre concours et aux lauréats.

De plus, la Fabrique culturelle remettra un prix de $500, à l’un des 5 gagnants. Ce gagnant sera choisi par Télé-Québec et son nom sera annoncé tout de suite après la lecture des lettres lors de la cérémonie de clôture.

Au grand plaisir de vous lire !

Raymond Boulianne
Pierrette Denault



Annexe : modalités de participation

- La lettre doit être rédigée en français.

- La lettre doit comporter un maximum de 500 mots. Les textes dont le nombre de mots est supérieur à cette norme seront automatiquement éliminés. Le nombre de mots doit être indiqué à la fin du texte. Pour en vérifier le nombre, consultez l’item statistiques dans votre menu Outils.

- Un participant peut soumettre plusieurs lettres. Tous ses textes peuvent être retenus pour la finale, toutefois le jury ne devra en retenir qu’un seul parmi les 5 gagnants.

- Les textes doivent être présentés à double interligne, sous forme de documents Word ou PDF.

- Les textes doivent être soumis par courriel à : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par la poste à : Concours de L’Interlettre, C.P. 37, Eastman (Québec) J0E 1P0

- Le coût de participation est de 10 $ (paiement par chèque ou par téléphone au 450 297-2265) et ce pour chaque lettre soumise. Ces frais, non remboursables, couvriront partiellement les coûts administratifs inhérents au concours.

- Les participants doivent signer leur lettre d’un pseudonyme et nous fournir sur une page frontispice leurs coordonnées complètes.

- La période d’ouverture du concours est du 22 mai au 17 juillet inclusivement. Aucun texte ne sera accepté après le 17 juillet à 23 h 59.

- Les signataires des textes retenus lors de la sélection finale cèdent leurs droits aux Correspondances d’Eastman qui pourront, de ce fait, les mettre en lecture publique et les diffuser sur un support papier ou électronique.

- Les membres du jury choisiront les cinq lettres qui répondent le mieux à nos critères de sélection : respect du thème, qualité du français écrit, ton et rythme du texte, originalité des idées émises, puissance évocatrice de l’expérience.

- Les lauréates et lauréats seront invités à recevoir leur prix lors de la cérémonie de clôture de la 16e édition des Correspondances, le dimanche 12 août à 16 h, au Cabaret d’Eastman. Les lettres gagnantes seront lues lors de cette cérémonie ouverte à tous.


Le personnel des Correspondances d’Eastman, les membres de son Conseil d’administration et ceux de leur famille immédiate sont exclus du concours.



Voir les gagnants 2017 !Voir les gagnants 2016 !